Nouveautés pour les 50 ans du PMI

Le 13 septembre dernier, à l’occasion de son habituel cocktail de la rentrée, l’ambiance était à la fête pour le PMI-Montréal et ses invités puisque cette année marque le 50e anniversaire de la fondation du PMI. Le moment était donc idéal pour souligner l’évolution remarquable de l’Institut et faire valoir la contribution du chapitre montréalais qui compte plus de 5 500 membres.  Ce nombre important le place ainsi parmi les plus importants chapitres, comme son président Henri-Jean Bonnis l’a souligné lors d’une allocution d’ouverture. 

Pour souligner cet anniversaire, Michael DePrisco, vice-président de la section « Global Solutions » du PMI, est venu spécialement de la maison mère aux États-Unis afin de discuter et présenter plusieurs initiatives relatives à la transformation qui s’opère au sein du PMI dans la perspective de mieux répondre aux besoins sur le marché du travail en gestion de projet. Il a été notamment question de la place grandissante de l’agilité au PMI, des changements à l’examen pour la certification PMP prévus au 1er juillet 2020, d’un abonnement spécial pour les jeunes professionnels débutant dans le domaine de la gestion de projet facilitant du même fait leur adhésion, et bien plus encore. D’ailleurs, les détails de cette transformation ont été dévoilés le 6 octobre dans le cadre du PMI Global Conference 2019 qui s’est tenue à Philadelphie. 

L’événement s’est terminé dans la convivialité alors que les membres, venus nombreux, ont réseauté et discuté jusqu’à la fin de la soirée.

À propos des changements annoncés au PMI

Les 50 projets ayant marqué l’histoire selon le PMI

Pour une première fois dans son histoire, le PMI a réalisé un palmarès des meilleurs projets depuis sa fondation il y a 50 ans. La liste The Most Influential Projects présente 50 projets réalisés dans des domaines tous aussi variés les uns des autres dont l’ingénierie, les technologies, la santé, l’architecture, le divertissement, la finance et l’éducation. Pour parvenir à identifier 50 des plus prodigieux projets, le processus de sélection en a certainement été un fastidieux. Plus de 1000 projets ont initialement été identifiés par 400 leaders et experts du monde de la gestion de projet. C’est cependant un comité plus restreint désigné par les dirigeants du PMI qui s’est vu la tâche d’analyser les dossiers pour la décision finale. 

En réalisant ce palmarès, le PMI a su démontrer en quoi la gestion de projet a facilité la réalisation et le succès de ces projets. Cette initiative constitue une vitrine originale et hors du commun pour le domaine de la gestion de projet puisque cette liste saura certainement intéresser un public plus large que celui composé de praticiens de la gestion de projet. Véritable retour dans l’Histoire, le palmarès relate de grands exploits d’innovation qui ont fait avancer notre monde, parfois pour résoudre des problématiques de nature politique, humanitaire, sociale ou environnementale, parfois pour démontrer que l’imagination humaine est sans limites. Cette rétrospective se veut captivante pour quiconque s’intéressant à ce qui a façonné l’univers professionnel dans lequel on évolue, mais aussi à tout praticien de la gestion de projet qui se laissera certainement inspiré par l’impact que cette discipline peut avoir sur le cours des choses. 

Nouvel examen PMP

C’est officiel, le nouvel examen PMP sera donné dès le 1er juillet 2020. Aspect majeur qui sera modifié au contenu de la nouvelle évaluation : l’agilité. Ce changement sera certainement très bien reçu par la communauté de gestion de projet et témoigne de la volonté du PMI à s’adapter aux réalités du marché du travail. En effet, l’agilité n’est plus qu’un simple effet de mode et n’est plus confiné au leitmotiv de sa genèse, c’est-à-dire le développement de logiciels. En fait, elle gagne du terrain au sein des organisations autant dans le secteur privé que public. Sans pour autant prêcher pour l’adoption de l’agilité pure, cette nouvelle direction employée par le PMI permettra certainement aux gestionnaires de projet de mobiliser, selon leur jugement, l’approche jugée pertinente pour le projet à réaliser et même consolider le meilleur des deux. C’est pourquoi la moitié des questions de l’examen, qui sera plus long, sera dédiée à l’agilité ou aux approches hybrides. 

Un autre élément qui énonce une vague de changement au PMI constitue les domaines à l’étude. Les domaines représentent les apprentissages haut-niveau qu’un gestionnaire de projet devrait avoir acquis et intériorisé. Actuellement, les cinq domaines à l’étude sont : l’initialisation, la planification, la réalisation, le contrôle et la supervision, la clôture. Dorénavant, trois domaines principaux seront représentés : les personnes [people], les processus [process] et l’environnement d’affaires [business environment]. Encore une fois, le PMI fait un tournant vers un management adaptatif, en mettant l’environnement projet à l’avant plan. Avec ces deux changements l’association propose une vision beaucoup plus holistique du champ d’intervention de la gestion de projet.  

Pour ne rien manquer des prochains événements organisés par le PMI-Montréal, assurez-vous de garder un oeil sur leur calendrier.

Rédactrice: Alexandra Marin