Les meilleurs trucs pour se préparer au KGP

Cette année, le KGP célèbre sa dixième édition en ayant pour thème : Retour vers le futur. Ce concours interuniversitaire de résolution et présentation de cas en gestion de projet se déroulera à l’ESG UQAM le 9 novembre prochain. Ouvert aux étudiants professionnels, de premier et deuxième cycle, il s’agit d’une expérience unique de découvrir le domaine de la gestion de projet. Pour aider les participants dans la préparation du concours, l’équipe du Jalon a contacté le comité organisateur, une ancienne participante ainsi qu’un juge ayant participé au concours pour recueillir les meilleurs trucs pour guider les participants vers leur réussite. 

Conseils d’une ancienne participante
Étudiante au deuxième cycle en gestion de projet et participante à l’édition 2018, Marie-Pier Hamel a été l’une des deux récipiendaires du stage offert par le commanditaire Desjardins. Avec son équipe, elle est passée à la finale du concours.

La préparation au KGP débute au moment même de l’inscription. Comme les inscriptions se font en équipe de quatre, il est important de s’associer avec d’autres étudiants ayant la même motivation et les mêmes attentes que vous face au concours. Prenez le temps d’en discuter, de savoir si vous êtes là pour gagner ou simplement pour participer. Cela permet de s’enligner avec les envies de tous et de savoir si vous vous embarquez dans l’aventure pour les mêmes raisons. 

Une fois que l’équipe est formée, il est primordial de bâtir sa relation et de renforcer sa chimie. En plus des pratiques de cas ou les séances de coaching, les activités de team building sont importantes et peuvent apporter un plus qui saura vous démarquer des autres. Au KGP, ce n’est pas seulement le contenu de la présentation qui compte, mais également la présentation en elle-même. Il faut que l’équipe trouve son rythme, pratique ses transitions et comment les participants se passent la parole, tout ce qui rend une présentation captivante. Cernez les forces de chacun et assurez-vous de les mettre de l’avant. 

Conseils du comité organisateur
Syndi-Belle El-Tayar est la VP Participants de l’édition 2019 et une vraie mine d’or en conseils de préparation. Ses conseils se résument en quelques mots : pratique, pratique, et encore de la pratique.

Comme le temps alloué aux équipes pour se préparer est seulement d’une heure trente, celle-ci se doit d’optimiser chaque minute de son temps. Il n’y a pas de secret : l’organisation vient avec la pratique. Dans la section archives du site web du KGP, vous pouvez y trouver les cas des trois éditions précédentes. En les réalisant en équipe, vous aurez une idée du niveau de savoir demandé, de même qu’une idée réaliste de la tâche à accomplir pour le temps alloué. 

En plus de la réalisation du cas, il faut que l’équipe se prépare à la période de questions qui est d’une durée de dix minutes. Il faut savoir répondre concrètement et rapidement aux questions des juges et savoir comment réagir lorsque nous n’avons pas la réponse. 

Une fois que vous êtes plus à l’aise, l’idéal est de se trouver un coach qui pourra vous donner des conseils de façon plus précise. Une autre bonne façon de s’améliorer est de se filmer et de regarder la vidéo par la suite afin d’identifier ce que vous maîtrisez et ce qu’il y a à améliorer. 

Conseils d’un juge
Nous avons recueilli les conseils d’un juge qui a participé à la toute première édition du KGP, il y a 10 ans. Il a tellement aimé son expérience qu’il l’a répétée à 8 reprises. Son oeil de juge et de professionnel de la gestion de projet, qu’il pratique depuis 30 ans, sait déceler les petits détails qui font toute la différence, car un simple détail peut faire pencher la balance entre une équipe gagnante ou l’autre.

Ce sont les petits détails qui font la différence. Il faut établir un contact avec les juges avant la présentation : serrer les mains de chacun d’entre eux et les regarder dans les yeux. 

La qualité de la présentation dans son ensemble est, bien entendu, très importante, mais il faut s’assurer que l’équipe ait choisi, avant la compétition, un gabarit de présentation (Powerpoint) cohérent pour chacune des diapositives. En somme, il ne faut pas que ça paraisse que chacune d’entre elles a été faite par un membre de l’équipe différent. Ceci a une incidence sur la qualité de la présentation.

Lorsque vient le temps de répondre aux questions des juges, si l’équipe n’a pas la réponse, il est préférable de dire la vérité. Dans un comité directeur, un gestionnaire de projet doit être factuel. S’il n’a pas la réponse, il en informe le comité et leur indique qu’il ira s’informer pour revenir avec la bonne réponse. Le principe, lors du pitch, est le même. 

Si un juge s’impatiente, la meilleure façon de gérer la situation est de rester calme. Il est préférable que ce soit le teamleader qui s’adresse à ce dernier dans le cas échéant.

Pour plus de trucs et conseils, n’hésitez pas à consulter votre guide du participant. 

Bonne chance à tous et à toutes ! 

Les inscriptions pour le concours KGP sont ouvertes jusqu’au 27 octobre prochain. 

Il est aussi possible de participer à l’événement comme bénévole en vous inscrivant juste ici. 

Rédactrices : Ariane Le Roux et Alexandra Marin 

Visuel : Valérie Delvoye