Le projet INOVASI: Une initiative locale aux ambitions internationales

Maude Roy-Falardeau

Maude Roy-Falardeau détient un baccalauréat en communication marketing de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et elle est présentement finissante au programme de maîtrise en gestion de projet de l’École des sciences de la gestion de l’UQAM. Ayant un intérêt marqué pour les projets d’envergure internationale, elle prendra part à la Délégation MGP 2016 en Asie du sud-est et elle terminera sa maîtrise à l’université Sungkyunkwan de Séoul, en Corée du sud.


«L’innovation ainsi que les percées technologiques se retrouveront au cœur des discussions de la Délégation MGP 2016 durant leur mission.»

Dans le cadre du cours Séminaire d’application de la Maîtrise en gestion de projet (MGP) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal (ESG-UQÀM), 6 finissants du programme planifient et exécutent un projet de délégation internationale.

La Délégation MGP

La Délégation MGP est une initiative étudiante formée de finissants du programme de la MGP de l’ESG-UQAM. Depuis 4 ans déjà, la délégation quitte le sol québécois dans le but d’explorer les bonnes pratiques et les méthodes de gestion de projet à l’international, en plus de développer des partenariats professionnels et académiques entre le Québec les pays visités. L’édition 2016 du projet s’envolera en Asie du sud-est très prochainement.

Le projet INOVASI

Pour une première fois, la délégation se rallie autour d’un thème précis : les villes intelligentes. Dans une ère où les technologies sont omniprésentes, ce sujet d’actualité mérite une attention particulière. Que ce soit en termes d’urbanisation, de gouvernance numérique ou de développement durable, plusieurs villes du monde s’affairent à établir un plan d’action de ville intelligente qui saura améliorer la qualité de vie de ses citoyens. La délégation du projet INOVASI visitera donc Singapour et la Malaisie entre le 18 et le 29 janvier prochain.

Visitant ces pays dignes d’avant-gardisme technologique, le groupe de finissant sera accompagné de Caroline Coulombe, chercheure à la Chaire en gestion de projet de l’ESG-UQAM, qui s’intéresse particulièrement au leadership organisationnel ainsi qu’aux nouveaux modèles d’affaire de l’économie du partage. L’innovation ainsi que les percées technologiques se retrouveront au cœur des discussions durant leur mission.

Deux destinations de choix

Pourquoi choisir l’Asie du sud-est? La réponse est simple. Une initiative technologique n’attend pas l’autre. Autant Singapour que la Malaisie se retrouvent au palmarès mondial des villes intelligentes. Par l’entremise du projet Smart Nation Vision, Singapour aspire à devenir la première nation intelligente à l’échelle mondiale. Depuis plusieurs années, la ville du lion se démarque, entre autre, par d’excellents programmes d’e-gouvernance et un système de transport en commun très performant.

Quant à la Malaisie, le pays représente un marché extrêmement attrayant en termes d’ère du web 3.0. Par ailleurs, la Malaisie a mis en place deux projets de villes intelligentes sur son territoire, Cyberjaya et Putrajaya. Ces initiatives visent à catalyser l’innovation et à créer une capitale administrative à partir de zéro. Ce sont des exemples concrets qui démontrent que les technologiques sont omniprésentes dans ces pays. Nul doute que Singapour et la Malaisie sauront afin d’aiguiller les connaissances des finissants de la Délégation MGP 2016.

Un horaire chargé

Durant la mission, près de 20 organisations se retrouvent à l’agenda de la Délégation MGP 2016. Les membres participeront activement à des rencontres avec différentes instances dont Infocomm Development Authority (IDA) de Singapour et le centre d’innovation MaGIC de la Malaisie. Des rencontres avec les chapitres du PMI des deux pays sont également prévues. D’une perspective académique, des rencontres avec l’Universiti Putra Malaysia (UPM) et la National University of Singapore (NUS), une institution nouvellement partenaire de l’ESG-UQAM également classé #1 en Asie, sont planifiées.

Des appuis de plusieurs partenaires

Appuyée par plusieurs partenaires dont Stéphane Goyette, directeur du Bureau de la ville intelligente et numérique de Montréal (BVIN), Benoit Lalonde, président du chapitre de Montréal du Project Management Institute (PMI) ainsi que Philippe Couillard, premier ministre du Québec, la Délégation MGP promet de représenter fièrement l’ESG-UQAM ainsi que Montréal à l’étranger. Également, l’aspect financier est considérable dans un tel projet. Différents appuis provenant du PMI Academics, de LOJIQ, de l’AéMGP, de l’AéESG ainsi que d’Intact Assurance ont permis de rendre possible la réalisation de cette mission. Les 6 finissants à exprimer toute leur gratitude à l’égard de ces partenaires !

Afin de suivre la Délégation MGP 2016 durant leur mission, vous êtes invités à consulter leur site web ainsi que leur page Facebook.

Rédigé en janvier 2016