Le marché du travail au Québec

Alcides Santopietro

M. Santopietro est étudiant à la maitrise en gestion de projets à l’UQÀM. Professionnel de la gestion de projets avec 15 ans d’expérience, il est certifié PMP depuis 2002 et a vécu au Brésil avant d’arriver au Québec en 2007. M. Santopietro a géré des projets et a travaillé comme instructeur dans différents pays en quatre langues. Très actif dans la communauté de gestion de projets depuis 12 ans, il est gradué du PMI Leadership Institute et a participé à plusieurs projets en tant que bénévole pour le PMI-Montréal depuis son arrivée au Québec.

«Êtes-vous immigrant? Voici quelques trucs pour vous intégrer plus rapidement au marché du travail au Québec»

Vous avez de l’expérience, vous avez un bon niveau d’éducation et vous êtes peut-être déjà certifié PMP®. Cependant, vous ne réussissez pas à trouver un bon emploi au Québec. Ah, un petit détail: vous n’êtes pas né(e) ici…

Cet élément est parfois le facteur qui joue contre vous dans votre démarche. Non pas parce que les employeurs au Québec n’embauchent pas les immigrants, mais plutôt parce que vous ne connaissez peut-être pas certains éléments importants d’une démarche gagnante de recherche d’emploi au Québec.

Commençons par votre CV : avez-vous une belle photo très professionnelle au coin supérieur droit de votre résumé ? Enlevez-la. Avez-vous bien indiqué votre adresse complète en haut de votre CV, juste après votre nom ? Enlevez-la aussi. Avez-vous fait l’effort de bien présenter, de façon complète et détaillée, votre expérience en dehors du Québec ? Arrêtez tout de suite et concentrez vos efforts dans la synthèse de vos expériences afin de ne pas laisser votre CV dépasser deux pages…

Au Québec, vous n’avez pas l’obligation de dévoiler certaines informations personnelles qui ne sont pas pertinentes pour l’emploi que vous cherchez. Pourquoi un employeur devrait-il connaitre le visage d’un candidat à un poste de chargé de projets ? Ou son adresse ? Ou savoir si la candidate est mariée ou a des enfants ? Aucune de ces informations n’est pertinente pour montrer si quelqu’un est compétent ou pas dans la gestion d’un projet. De plus, au Québec il est même illégal de poser certaines questions durant une entrevue.

Passons à un autre sujet : votre profil LinkedIn. Est-ce qu’il est à jour? Avez-vous des recommandations de collègues ou même d’un ancien patron ou client sur votre profil? Les recruteurs au Québec regardent le profil LinkedIn des candidats plus que nous le pensons. C’est l’endroit idéal pour ajouter certaines données qui ne seraient pas pertinentes sur votre CV, comme des détails sur le bénévolat que vous avez fait l’an dernier ou votre expérience internationale.

LinkedIn peut d’ailleurs devenir votre meilleur ami dans la recherche d’un emploi au Québec. Il est un outil très puissant pour quelqu’un qui veut développer son réseau professionnel. Soyons sincères, le réseau de quelqu’un qui arrive au Québec n’est pas développé autant que celui de quelqu’un qui a toujours demeuré ici. Alors cet outil doit être exploré au maximum pour vous mettre en contact avec qui vous voulez. Envoyez des messages, ajoutez de nouveaux contacts et ne soyez pas gêné(e)s : vous serez surpris de voir à quel point les gens répondront à vos messages.

Plusieurs ressources sont à votre disposition pour vous aider dans cette démarche : explorez le Guide des nouveaux arrivants du PMI-Montréal (https://www.pmimontreal.org/membres-services/guide-des-nouveaux-membres), le Club de Recherche d’emploi (http://www.cremcv.com/services.php) et la page « LinkedIn, ça sert à quoi ? » (http://www.cindyrivard.com/communication/redacteurs-invites/linkedin-ca-sert-a-quoi/) pour commencer… Et bonne chance!

Rédigé en Octobre 2015